Charles Maurras    Martigues
Conditions d'utilisation Pages éditées Plan du site Éditeurs et diffuseurs Nous contacter Liens

Des mises à jour et des infos...


Pas de nouvelle page éditée ce jour, mais des mises à jour et de très nombreuses informations

Côté mises à jour, ce sont les quatre pages de la "Bibliographie critique sur Charles Maurras, l'Action Française et la Contre-révolution" qui ont été sérieusement actualisées.

Nous avons décidé que, désormais, lors de chaque mise à jour de cette section, nous approfondirons particulièrement l'un des auteurs cités. C'est aujourd'hui Dom Jean-Martial Besse qui bénéficie de cette action. Dom Besse, moine bénédictin, se rapprocha de l'Action Française en 1900 et collabora activement avec le mouvement. En 1909, il fut chargé de la chaire de politique chrétienne de l'Institut d'Action Française, titrée « Chaire du Syllabus ».

Malgré cette approfondissement, il s'agit toujours d'une sélection bibliographique, car Dom Besse a écrit beaucoup d'ouvrages d'histoire du monachisme qui seraient ici hors sujet. Mais cette sélection recense tout de même seize titres, dont dix sont disponibles. Notons en particulier la disponibilité des trois recueils de conférences données à l'Institut d'Action Française. Les trois sont téléchargeables, en version "numérique", et deux sur trois sont disponibles en version "papier" (reprints à la demande). Et si Dom Besse semble oublié des "grands" éditeurs français, notons que plusieurs de ses ouvrages sont réédités par les presses de l'Université du Michigan...

Et puisque cet auteur nous amène à nous intéresser aux rapports en l'Église et l'Action Française, nous avons fait figurer, sous le nom du pape Pie XI, les Actes pontificaux concernant "l'Action française" relatifs à la "condamnation" de 1926, dans une édition faite à Montréal dans un périodique paroissial en 1927. Puis, sous le nom du pape Pie XII, les Actes relatifs à la levée de la sanction (curieusement titrés "La Soumission de l'Action française". Un titre qui devrait satisfaire les irréductibles adversaires de l'A.F. Restons charitables...). Ceci toujours édité par le même bulletin paroissial, en 1939. Ces deux documents sont disponibles auprès de la BAnQ (Bibliothèque et Archives nationale du Québec), en consultation comme en documents numériques, téléchargeables par tous.

La quatrième page de "Charles Maurras. Son œuvre rééditée, ouvrages", a aussi été actualisée. Une lettre de Charles Maurras, du 29 septembre 1939, adressée au général d'Esneval (alors capitaine au 2° Bureau de l'État-major général), avait été publiée en annexe de sa réponse à l'Enquête sur Charles Maurras, dans le n°2 de la nouvelle série des Cahiers Charles Maurras, en 1988. Lettre capitale, qui éclaire parfaitement sur la position de l'Action Français vis à vis des accords de Munich : « Munich n'a pas été un triomphe, Munich a été une défaite ! [...] À mon avis, une défaite diplomatique inévitable valait mieux qu'un désastre diplomatique et militaire certain. [...] La guerre était, certes, fatale, mais il fallait l'avoir préparée [...]. » Le général Weygand confirmera ensuite, en mai 1940, la justesse de cette position : « La France a commis l'immense erreur d'entrer en guerre n'ayant ni le matériel qu'il fallait, ni la doctrine militaire qu'il fallait. » [dans "Les documents secrets de l’État-major général français" (1941), cité par Marc Bloch, dans L'étrange défaite (Gallimard, 1990. 1° édition en 1946)]. Restait à mettre à profit ces onze mois de répits pour préparer cet inévitable conflit. Ce que le régime ne fit pas, évidemment.

Nous possédions cette "Enquête", mais nous avions oublié de noter cette lettre, pourtant si importante. Oubli regrettable, mais réparé. Et grâce aux liens vers cinq bases de données bibliographique, nos lecteurs pourront trouver, voire faire reproduire, ce cahier. La mise à jour est donc mince, mais d'intérêt.

D'ici quelques jours, seront mis en ligne quelques "Actualités de l'édition de..." (Bainville, Valois, Taine, Renan...) actualisées. Il nous restera alors à revenir vers Georges Bernanos.

Coté informations, enfin, que ce soit en parutions de livres, de revues, ou de publications sur internet, la liste est d'une bonne longueur. Nous ne pouvions plus attendre.

Bonne lecture.

Brian McLeóghann.

Le 03 avril 2020.


La citation du mois : « Un système politique [le système parlementaire] inventé tout exprès pour le triomphe de la médiocrité parlière, du pédantisme intrigailleur, du journalisme subventionné, exploitant la réclame et le chantage, où les transactions de conscience, la vulgarité des ambitions, la pauvreté des idées, de même que le lieu commun oratoire et la faconde académique sont des moyens assurés de succès, où la contradiction et l'inconséquence, le manque de franchise et d'audace, érigés en prudence et en modération, sont perpétuellement à l'ordre du jour ». Pierre-Joseph Proudhon.


 

George Steiner

George Steiner, philosophe, écrivain, critique littéraire et linguiste, est mort, le 3 février, à l'âge de 90 ans.
Nous retiendrons, en particulier, ses deux dialogues télévisés avec Pierre Boutang (émission "Océaniques", sur FR3). Le « Dialogue entre George Steiner et Pierre Boutang sur le sacrifice d'Abraham » (28 septembre 1987), est visible sur le site de l'I.N.A., ainsi que sur Youtube (audio). De même, le « Dialogue entre George Steiner et Pierre Boutang sur le mythe d'Antigone » (21 septembre 1987), est aussi consultable, toujours sur le site de l'I.N.A. ainsi que sur Youtube. Dialogues ensuite édités comme ouvrage (J.-C. Lattés, 1987).
À lire, de Juan Asensio, « George Steiner. Quelques réflexions sur une œuvre paradoxale ». Voir l'ensemble des écrits de Juan Asensio relatifs à George Steiner sur le site Stalker.
Quelques hommages : dans le quotidien Je Suis Français, « Un grand esprit nous quitte » (reprend, de plus, l'article de Sabastien Lapaque, publié dans Le Figaro du 03 février) ; puis dans L'Incorrect, repris par Lafautearousseau, « George Steiner, le dernier grand maître » ; sur FigaroVox, « La disparition de George Steiner est la fin d'un monde », par Jean-François Colosimo. On conclura avec l'éditorial de Gérard Leclerc, sur Radio Notre-Dame, « George Steiner, maître à lire ».

Voir, enfin, notre sélection bibliographique de l’œuvre de George Steiner.


 

Informations :

Les livres

Francis Venciton & Enzo Sandré (dir.), Quelle écologie pour demain ? Edt de Flore, 2020.


Parution : sous la direction de Francis Venciton et Enzo Sandré, Quelle écologie pour demain ? aux Éditions de Flore (163 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
« Ce livre de prospective, produit par l'Action française prétend ouvrir la voie d'une écologie authentiquement intégrale ». Auteurs : Fabien Artigaud, Roch Cauvigny, Cercle Jean Mermoz (Toulouse), Pierre de Meuse, Olivier de Lérins, François Marcilhac, Philippe Mesnard, Samuel Renaud, Enzo Sandré & Francis Venciton. Préface de Jacques de Guillebon.









Frédéric Winkler (dir.), Projet de société. Edt du G.A.R., 2020.

Parution : sous la direction de Frédéric Winkler, Projet de Société, édité par le Groupe d'Action Royaliste (402 pages). Préface par Jean-Philippe Chauvin. Consultable sur Calaméo, commande sur le site de la Manufacture Royale.
« Il est clair que cet ouvrage ne s'adresse pas aux "philosophes" auto proclamés, à une certaine "Jetset" et au monde virtuel médiatique, à des écrivains et penseurs, servant le "tout pourri" d'une république nous menant vers l’abîme…Cet ouvrage s'adresse, tout d'abord aux obscurs, aux petits, aux travailleurs, aux laborieux, qui forment l'essentiel de ce pays France. À ceux qui peinent pour vivre, survivre en gagnant pour eux, leurs enfants et proches, un coin de paradis. Bref au peuple qui subit une caste de parvenus, bien plus terrible que tout ce que n'importe quel régime put apporter de nocif sur un peuple. Cela se fait au nom de la liberté, de l'égalité et de la fraternité pour ainsi mieux asservir et imposer... ».

 

 

 

 

 

 

 


Une première recension, par Catoneo, sur le site Royal Artillerie. Mise en ligne le 20 mars.

Aristide Leucate. Rélexions pour une nouvelle Action française. Edt Duapha, 2020.

Parution : de Aristide Leucate, Réflexion pour une autre Action française, aux Éditions Dualpha (186 pages). Préface de Nicolas Gauthier. Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
« Tandis que la France se débat dans ses difficultés endémiques que sont le chômage et l'immigration de masse, dans une époque d'évanescence des repères, d'instabilité socio-psychologique chronique et de mouvement perpétuel, l'heure semble venue de questionner les voies et moyens d’une action française renouvelée qui permettrait de sortir de l'ornière dans laquelle nous sommes enfermés depuis des lustres. Cet essai n’a d'autre ambition que d'insister sur cette évidence politique, tout en restant lucide sur les « chances » de restauration monarchique en France. ».

Chantal Delsol. Le crépuscule de l'universel. Edt du Cerf, 2020.

Parution : de Chantal Delsol, Le crépuscule de l'universel, aux Éditions du Cerf (376 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
« Après la Seconde Guerre mondiale et la chute du mur de Berlin, nous avons cru à la victoire définitive de notre vision du monde, caractérisée par l'individualisme libéral, le cosmopolitisme et la démocratie des droits de l'homme. Mais depuis le tournant du siècle, plusieurs cultures mondiales s'opposent clairement et fermement aux principes occidentaux considérés jusque-là comme universels. La démocratie est décriée ou dégradée, et l'autocratie nommément défendue, en Chine et à Singapour, dans certains pays musulmans, en Russie. En outre, apparaissent au sein même de l'Occident des gouvernements dits populistes ou illibéraux, opposés au libéralisme et à l'individualisme postmodernes. Ce débat conflictuel déployé tant sur le plan occidental que sur le plan mondial traduit un nouvel assaut de la vision du monde traditionnelle, holiste, face à la vision progressiste et individualiste. ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les revues

L'Incorrect. N°28, février 2020.

Le magazine L'Incorrect, vient de publier, dans son édition de février (n°28), un dossier de 14 pages consacré au royalisme français, dont un entretien de 4 pages avec Monseigneur Jean, Comte de Paris.
Dans cet entretien politique, réalisé le 21 janvier, Le Comte de Paris parle de la situation en France, de la place de la France dans l'Europe, de sa vision de la monarchie et des perspectives de restauration de celle-ci.
Le sommaire de ce n°28 << ici >>. Informations, acquisition (papier ou numérique) sur le site de L'Incorrect.

 

La Nouvelle Revue Universelle, n°58. 4° trimestre 2019.
La Nouvelle Revue Universelle, n°58, est annoncée avec, au sommaire, un dossier au titre alléchant : Le nouvel âge du maurrassisme.
Avec des textes de Gérard Leclerc, Alain Finkielkraut, Michel de Jaeghere, Martin Motte, Pierre Debray, Éric Zemmour, Marion Maréchal, Michel Michel, Antoine de Crémiers, Pierre de Meuse, Axel Tisserand & Christian Tarente. Commande à l'adresse de la N.R.U., ou auprès de la Librairie de Flore

 

 

 

 

 

 

Cahiers d'histoire du nationalisme, n°18, mars 2020.

Le n° 18 des Cahiers d'histoire du nationalisme présente une étude de Didier Lecerf : Honoré d'Estienne d'Orves - 1940 : des monarchistes dans la résistance (200 pages).
« Issu d’une vieille famille de la noblesse provençale de tradition catholique et légitimiste, sensible aux idées et aux actions du catholicisme social d'Albert de Mun, descendant des généraux vendéens d'Autichamp et Suzannet et filleul du commandant Driant (le gendre du général Boulanger), le capitaine de frégate Honoré d'Estienne d'Orves peut être rattaché à la droite nationale, monarchiste, catholique et sociale ».
Informations et acquisition sur le site de Synthèse nationale.

 


Dans la presse, et sur la toile


Écouter  : l'émission « Le monde de la philosophie », animée par Rémi Soulié sur Radio Courtoisie. Invité : Axel Tisserand, traitant de L'anthropologie de Charles Maurras. Émission enregistré le 29 juillet 2019, mise en ligne le 02 décembre 2019 sur eKouter.net. Durée 53min. 30sec., format Mp3.
« Axel Tisserand nous présente le cœur de l’œuvre de Charles Maurras : sa philosophie de l'homme et de la cité. Il aborde les problèmes contemporains en montrant comment l'anthropologie politique de Maurras, nourrie des principes aristotélo-thomistes, peut permettre de discerner les impasses de notre temps (transhumanisme, gender, relation de l'homme et de la femme), et de les surmonter ».

À lire : la rubrique Chronique des idées, sur le site Action Française.net :

  1. Le maurrassisme est-il devenu un simple « objet d'étude historique » ? (27 décembre 2019), par Philippe Lallement. À propos de l'ouvrage de Olivier Dard, Charles Maurras. Le nationaliste intégral (éditions Dunod -collection Ekho-, 2019).
  2. Héritiers, donc critiques (03 janvier 2020), par Axel Tisserand. À propos de l'ouvrage de Michel Grunewald, De la « France d'abord » à la « France seule ». L'Action française face au national-socialisme et au Troisième Reich (éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2019).
  3. Le retour des classes sociales ? (10 janvier 2020), par Christophe Boutin. À propos de l'ouvrage de Jérôme Sainte-Marie, Bloc contre bloc. La dynamique du Macronisme (éditions du Cerf, 2019).
  4. Les nouveaux enfants du siècle (16 janvier 2020), par Gérard Leclerc. À propos de l'ouvrage de Alexandre Devecchio, Les nouveaux enfants du siècle - djihadistes, identitaires, réacs. Enquête sur une génération fracturée (éditions du Cerf, 2016).
  5. Une pensée politique pour l'an 2050 (24 janvier 2020), par Christian Tarente. À propos de l'ouvrage de Axel Tisserand, Actualité de Charles Maurras. Introduction à une philosophie politique pour notre temps (éditions Téqui, 2019).
  6. Hommage à Pierre Debray (21 février 2020), par Olivier de Lérins. À propos de l'ouvrage de Pierre Debray, Une politique pour le XXI° siècle (éditions de Flore, 2020).

À lire : la rubrique Stratégie, par Germain Philippe, continue de paraître (voir notre précédente page de présentation), toujours sur le site Action Française.net :
15. Aventure et doctrine (20 décembre 2019).
16. L'important « capital » royaliste (17 janvier 2020).
17. État-major et dissidences (14 février).
18. L'émeute comme tactique (28 février).
À suivre... À ce jour, la publication de cette série se poursuit.

À voir : la vidéo de la conférence-débat, organisée le 21 janvier 2020 à Marseille, par la fédération provençale de l'Action Française (U.R.P.), avec Vladimir Fédorovski, sur le thème D'une Révolution l'autre... Révolution française et révolution russe, deux échecs... Et maintenant ? Présentation, par Jean Gugliotta, président de l'Union Royaliste Provençale ; intervention par le professeur Jean-Baptiste Donnier ; puis intervention de Vladimir Fédoroski. Sur le site Je Suis Français, ou sur la chaîne de l'U.R.P. sur Vimeo. Durée 1h 17min 52sec.

À lire : de Monseigneur Jean, Comte de Paris, Le temps du Politique. Sur le site Le Comte de Paris. Mis en ligne le 27 janvier 2020.

À voir : la vidéo de la conférence de Olivier Dard et Frédéric Rouvillois, présentant le Dictionnaire des populismes (éditions du Cerf, 2019) ; et de Alexandre Devecchio, auteur de Recomposition (éditions du Cerf, 2019). Conférence organisée le 7 février 2020, au Cercle de Flore, à Paris. Vidéo mise en ligne le 06 mars (durée 1h 03min 05sec, formats Mp4 ou Mkv) sur le site Youtube.

À lire : Entre culture traditionnelle chrétienne et critique néo-païenne : Un débat d'autrefois plus que jamais passionnant. Le 15 avril 1982, l'U.R.Provençale organisait un débat entre Gustave Thibon (alors 79 ans) et Alain de Benoist (alors 39 ans). Ce débat avait été filmé, mais la vidéo est de bien piètre qualité (téléchargement de cette vidéo : 1° partie, 2° partie).
Le quotidien numérique Je Suis Français a donc entrepris de retranscrire ce débat. Les publications, de fréquence quotidienne, se sont étalées sur trois semaines (21 publications).
  1. Vanité des affrontements – Maurras dans la galaxie personnelle d'Alain de Benoist – Qu'entend-on par paganisme ? (mercredi 12 février 2020).
  2. Gustave Thibon : convergences avec Maurras. Gustave Thibon & Alain de Benoist : Essai de définition du paganisme (jeudi 13 février).
  3. Alain de Benoist : Le paganisme c'est d'abord porter le regard, et le regard de l'esprit, celui du cœur, vers ce qui est à l'origine (vendredi 14 février).
  4. Alain de Benoist : Le paganisme c'est d'abord porter le regard, et le regard de l'esprit, celui du cœur, vers ce qui est à l'origine (suite) (samedi 15 février).
  5. Gustave Thibon : Il y a quelque chose d'acosmique dans l'homme... L'esprit lui est venu du dehors. Je crois que le Christ est un commencement absolu dans l'Histoire... (dimanche 16 février).
  6. Alain de Benoist : tout dépend de ce que l'on entend lorsqu'on évoque le concept de Dieu. Gustave Thibon : le Dieu des chrétiens, c'est un objet de foi, ne l'oublions pas (lundi 17 février).
  7. Controverse sur le Beau, le Vrai et le Bon : Christianisme versus paganisme (mercredi 19 février).
  8. La chevalerie comme fusion des traditions païennes et chrétiennes (jeudi 20 février).
  9. Maurras entre paganisme et catholicisme. L'Église d'aujourd'hui. L'essentiel du christianisme (vendredi 21 février).
  10. Hitlérisme et nazisme - La position de Heidegger - Paganisme (samedi 22 février).
  11. L'Église vire à gauche... le christianisme en dernière analyse, peut-être, ne peut être défendu que de l'intérieur (dimanche 23 février).
  12. L'Église chrétienne comme « immortelle flétrissure de l'humanité. ». Débat sur une citation de Nietzsche (lundi 24 février).
  13. À propos du sens de l'Histoire dans les deux acceptions du terme et à propos du Surhomme et des poètes... (mardi 25 février).
  14. À propos des dieux, du Surhomme, de la volonté de puissance... (mercredi 26 février).
  15. À propos des dieux, du Surhomme, de la volonté de puissance... (suite) (jeudi 27 février).
  16. « Accorde-moi d'éterniser le jour » (vendredi 28 février).
  17. « Accorde-moi d'éterniser le jour » (suite). (samedi 29 février).
  18. Nous sommes aujourd'hui, à cette époque de transition, où les traditions ne vont plus d'elles mêmes (lundi 02 mars).
  19. À l'époque de Maurras, le positivisme était une famille qui comptait plus... (mardi 03 mars).
  20. Les dogmatismes : un certain christianisme, le marxisme, le freudisme. L'influence grecque sur Simone Weil et Maurras (mercredi 04 mars).
  21. Le génie grec, Simone Weil et Maurras. La poésie de Maurras. Conversation de fin de débat... (jeudi 05 mars).

À lire : de Pierre Boutang, Un appel à la jeunesse de la France vaincue, envahie, appel de février 1941. Sur le site Je Suis Français. Texte repris de la Nouvelle Revue Universelle, n°45 (été 2016). Mis en ligne le 13 février 2020.

À lire : de Catoneo, Le mirage de la Restauration. Sur le site Royal Artillerie. Mis en ligne le 17 février 2020.

À voir : un entretien de Christophe Dickès au Cercle Henri Lagrange, Jacques Bainville : un portrait politique (durée 1h 08min 06sec. Formats Mp4 ou Mkv). Sur la chaîne du Cercle Henri Lagrange (CHL-TV), sur Youtube. Mis en ligne le 18 février 2020. Un très utile sommaire détaillé (et "cliquable") de cette vidéo, sur le site Lafautearousseau.

À lire et à voir : de Catoneo, Un bilan royaliste. Sur le site Royal Artillerie. Mis en ligne le 23 février 2020. Cette page reprend et commente un vidéo du Groupe d'Action Royaliste, édité en novembre 2018, Reconquête et prise du pouvoir : les occasions manquées... (durée 33min 26sec. Formats Mp4 ou Mkv). Rappel, la page des vidéos du G.A.R. sur Youtube : SACR.TV.

À lire : de Jean-Philippe Chauvin, Aux origines de la question sociale en France, sur son site. Partie 1 : Le royaume de France et la Monarchie avant 1789, mis en ligne le 24 février 2020. Partie 2 : L'idéologie libérale des Lumières, mis en ligne le 9 mars 2020.

À lire : de Hilaire de Crémiers, « Le grand rire de l'Immortel », dans Politique Magazine, n°189, mars 2020 (pages 8-9). Réédition numérique, sur le site Je Suis Français. Mis en ligne le 7 mars 2020.
Article relatif à la remise, le mercredi 19 février 2020, par Mme Nicole Maurras à Mme Hélène Carrère d'Encausse, Secrétaire perpétuelle de l'Académie française, de l'épée d'académicien de Charles Maurras, ainsi que des originaux des documents, notes et papiers divers du voyage à Athènes de 1896 (lors de la couverture, par le jeune journaliste Maurras, des premiers Jeux olympiques modernes, pour la Gazette de France). Ceci en dépôt perpétuel.

À lire : de Germain Philippe, La presse royaliste. Sur le site Action Française.net, rubrique Le combat royaliste. Mis en ligne le 6 mars 2020.

À lire : la rubrique Pays Réel, par Germain Philippe, sur le site Action Française.net :
À suivre... À ce jour, la publication de cette série se poursuit.

À lire : Vers un éveil nationaliste (Le nationalisme intégral, soudainement, c'est rassurant, n'est-ce-pas ?). Sur le site de la Fédération des Québécois de souche. Mis en ligne le 22 mars 2020.

Écouter : de Adrien Molin, Charles Maurras - La politique naturelle. Sur le site SoundCloud. Durée 32min. 17sec., format Mp3. Mis en ligne le 27 mars 2020.
« La politique naturelle est une partie méconnue mais primordiale de l'œuvre de Charles Maurras, elle est à la base de sa pensée et dans la continuité des philosophies politiques classiques. "La tradition rassemble les forces du sol et du sang. On la conserve même en quittant son pays, comme une éternelle tentation d'y faire retour." »

À lire : de Catoneo, Royco, le rêve passe et Dieu rit ! Sur le site Royal Artillerie. Mis en ligne le 28 mars 2020.

En décembre 2015, nous écrivions dans une page de présentation de Maurras-Actuel, à propos d'un article de Jean-Philippe Chauvin, Le royalisme est-il crédible ? :

« Royalisme qui sera d'autant plus crédible :

- qu'il y aura un Prétendant n'hésitant pas à prendre fermement parti (autrement dit, un Prétendant qui ne se contente pas d'être décoratif, mais qui prétende...),

- que l'Action Française aura rédigé un projet institutionnel réaliste, ayant enfin compris que les Français ne sont pas tous docteurs en science politique ni nostalgiques inconsolables de l'ancien régime, et qu'il n'est peut-être pas très clair pour beaucoup, en tout cas pas suffisant, de promettre une "monarchie traditionnelle, héréditaire, antiparlementaire et décentralisée". »

Sur le premier point, et c'est une très grande satisfaction, nous n'avons plus rien à dire. Sur le deuxième point, hélas, nous pouvons continuer de déplorer, avec Catoneo, « que les royalistes n'ont jamais su déposer sur la table une offre politique construite, jamais ! » Quant aux moyens financiers...

À lire : l'entretien de l’historien Philippe Ariès avec Pierre Builly, suivi des réflexions de Pierre Debray, publié dans le mensuel Je Suis Français en... 1984, et retranscrit aujourd'hui sur le site du même nom : Présentation de l'entretien (27 mars 2019). 1° partie (31 mars). 2° partie (1 avril). 3° partie (2 avril). Réponse de Pierre Debray : Nous ne sommes pas des nostalgiques (3 avril).

Ce document est édité sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale
Partage dans les mëmes conditions - 3.0. non transposé (cc-by-nc-sa 3.0).