Charles Maurras    Martigues
Conditions d'utilisation Pages éditées Plan du site Éditeurs et diffuseurs Nous contacter Liens

Bibliographie de Georges Bernanos (2).

Avec cette présente livraison, nous mettons en ligne la première partie (1926-1938) d'une bibliographie de l'œuvre de Georges Bernanos. Il ne s'agit plus d'une sélection bibliographique, mais d'une bibliographie qui, à terme, se voudra exhaustive. [1]

Cette page concerne les ouvrages écrits par Georges Bernanos, éditions, rééditions 'papier', rééditions numériques, livres en Braille, livres audio, ainsi que les anthologies. Grace à ces dernières, sur les soixante-huit titres cités, seulement une douzaine ne sont pas disponibles (ouvrages hors commerce ou à très petits tirages, plaquettes éditées au Brésil ou en Indes...). Par contre, l'édition à la demande semble ne pas vraiment s'intéresser à Georges Bernanos, pourtant libre de droit dans l'Union Européenne et au Canada, à l'exception de quelques rares « indépendants publishers » proposant leurs reprints sur les grands sites de vente en ligne. Les très prolixes universités américaines et canadiennes proposent pratiquement tous les titres de Bernanos en édition numérique sur HathiTrust, mais uniquement en "search only", autrement dit non téléchargeables, et aucun en reprint [2]. Les universités européennes font à peine mieux, avec un seul titre librement téléchargeable (et imprimable à la demande) sur EOD-Ebooks on demand (la « Nouvelle histoire de Mouchette »). Enfin, notons que l'Observatoire de la Vie Littéraire (Obvil, Paris IV-Sorbonne) ignore superbement Bernanos !

Côté éditions numériques payantes, outre les versions numériques de qualité d'ouvrages 'papier' récents (des éditions du Castor Astral), quelques « indépendants publishers » proposent aussi, toujours par l'intermédiaire des grands sites de vente en ligne, des rééditions d'ouvrages ou des compilations d'une dizaine d'œuvres, mais toujours avec les mêmes défauts (aucune logique dans l'élaboration de la compilation, aucune présentation, aucun commentaire, et aucune information sur l'édition reproduite). Un « vrac » de textes, donc. Un point positif, tout de même : le prix très compétitif de ces publications numériques.

Comme il maintenant de coutume pour ce site, tous les titres sont accompagnés de liens renvoyant vers les sept bases de données de référence. Les deux bases majeures : SUDOC et WorldCat. Les cinq optionnelles : BNF, BAnQ [3], OpenLibrary, OCLC (Bibliothèque du Congrès) et CCfr (Catalogue Collectif français). Sans oublier les travaux universitaires, thèses comme mémoires, qui, outre les deux bases de données majeures citées ci-dessus, peuvent comporter un lien renvoyant vers le Dépôt Universitaire de Mémoires après Soutenance - Dumas, vers l'Agence Bibliographique de l'Enseignement Supérieur - Thèses.fr ou la Bibliothèque et Archives Canada - Thèses Canada. Ce qui devrait grandement faciliter la recherche, le prêt, voire la reproduction d'un ouvrage.

Dans un proche avenir, nous mettrons en ligne la deuxième partie de cette page (de 1939 à nos jours), puis les pages Articles, Ouvrages collectifs ou de collaboration, Préfaces, et, nouveauté pour notre site, la page sur les adaptations pour le théâtre, l'opéra, le cinéma et la télévision de l'œuvre bernanosienne.

Enfin, dans une livraison suivante, seront présentés les ouvrages et études consacrés à Georges Bernanos : livres, travaux universitaires, revues, sites... En attendant ceci, une sélection d'études critiques de l'œuvre de Georges Bernanos et de travaux universitaires (français, québécois ou africains) figurent, sous chaque titre concerné, dans les rubriques Recensions & Études critiques. Ils seront, bien évidemment, détaillés lors de l'édition de cette dernière page.

Nous pensons proposer là un bon outil de recherche à l'intention des chercheurs et des curieux de l'œuvre de Georges Bernanos.

Seront actualisées dans quelques jours, les quatre pages de la « Bibliographie critique sur Charles Maurras, l'Action Française et la Contre-révolution », les pages de « Charles Maurras. Son œuvre rééditée. 1° partie : Ouvrages » ; ainsi que diverses « Actualités de l'édition de... » (Renan, Maistre, Valois...).

Enfin, vous pourrez constater dans la rubrique « Informations » (ci-dessous), que l'actualité éditoriale est copieuse !

Bonne lecture.

Brian McLeóghann.

Le 21 décembre 2019.

[1] Pour ceci, la page Œuvre de Georges Bernanos ne devrait pas poser de problème, à l'exception des nombreux livres numériques sans éditeur (« independant publisher ») ou sans éditeur connu, diffusés sur les grands sites de vente en ligne (Amazon, Kobo, Fnac...). Ces livres numériques apparaissent puis disparaissent, remplacés par d'autres. La tenue à jour d'une telle bibliographie devrait être quotidienne pour être juste, ce qui ne nous est pas possible. retour au texte ]

[2] Rappelons que les lois américaines en matière de copyright ont été modifiées (sous la pression de quelques lobbies, démocratie oblige. Loi renommée « Walt Disney Act » par les américains...). Ces modifications ont été confirmées par la Cour Suprême en janvier 2012, décision qui a eu pour effet de remettre sous copyright des ouvrages alors libres de droit depuis plusieurs années ! Aujourd'hui, aux États-Unis, les droits de propriété littéraire ne tombent que 95 ans après la date de publication d'un ouvrage. Le dépôt légal de la première œuvre de Bernanos publiée étant daté de 1926, le calcul est simple à faire... retour au texte ]

[3] La Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a récemment modifié toutes ses adresses internet, passant de "http://iris.banq.qc.ca/..." à "https://cap.banq.qc.ca/...", mais ceci sans établir de redirections automatiques, ce que font normalement tous les sites ayant quelque respect pour leurs lecteurs. Toutes les anciennes adresses relatives à cette base de données figurant dans nos pages (comme la bibliographie de Georges Valois) sont désormais des 'liens morts', que nous auront à corriger au plus tôt. retour au texte ]


La citation du mois : « Il est sûr que de quelque façon qu'on s'y prenne, c'est l'Argent qui fait le pouvoir en démocratie. Il le choisit, le crée et l'engendre. Il est l'arbitre du pouvoir démocratique parce que sans lui ce pouvoir retombe dans le néant ou le chaos. Pas d'argent, pas de journaux. Pas d'argent, pas d'électeurs. Pas d'argent, pas d'opinion exprimée. L'argent est le géniteur et le père de tout pouvoir démocratique, de tout pouvoir élu, de tout pouvoir tenu dans la dépendance de l'opinion ». Charles Maurras.


Informations :

Les livres


De Charles Maurras :

Réédition de Mes idées politiques, par éditions AOJB (324 pages). Impression "à la demande", effectuée par l'éditeur allemand Books on Demand.
Il s'agit, pour cette année 2019, de la troisième réédition de ce titre, après celles de Kontre-Kulture puis de Omnia veritas. Ceci sans traiter des Œuvres & écrits de Charles Maurras, chez Omnia veritas, en 7 volumes, (voir notre page de présentation 48), textes repris (ou "piratés" ?) du site Maurras.net. Nous avons déjà parlé de l'anarchie dans l'édition qui pourrait survenir lorsque l'œuvre de Maurras tombera dans le domaine public en France et dans l'U.E. Certains n'ont même pas attendu cette échéance ! (voir notre page de présentation 29. Il ne reste plus aujourd'hui 6 ans, mais seulement 3...).
Rappelons qu'actuellement l'œuvre de Maurras n'est totalement libre de droit qu'au Canada (50 ans après le décès de l'auteur), et partiellement aux États-Unis, où il n'est pas tenu compte de la date du décès de l'auteur, mais de la date du dépôt légal -aux U.S.A.- du livre (95 ans après cette date, donc sont aujourd'hui libres de droit les ouvrages édités avant 1924, uniquement).

Sur Charles Maurras et l'A.F. :
Michel Grunewald, De la « France d'abord » à la « France seule ». L'Action française face au national-socialisme et au troisième Reich. Edt Pierre-Guillaume de Roux, 2019.

Parution : de Michel Grunewald, De la « France d'abord » à la « France seule ». L'Action française face au national-socialisme et au troisième Reich, aux éditions P.-G. de Roux (352 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
Michel Grunewald, universitaire, germaniste, a coédité, avec Olivier Dard, Charles Maurras et l'étranger – L'étranger et Charles Maurras. L'Action Française. Culture, Politique, Société (II). Actes du colloque organisé par Université Paul Verlaine, Metz, les 15 et 16 mai 2008 (Peter Lang, 2009) ; Jacques Bainville. Profils et réceptions. Actes du colloque organisé les 13 et 14 mai 2009 à l'Université Paul Verlaine de Metz (Peter Lang, 2010) et avec Olivier Dard, Michel Leymarie & Jean-Michel Wittmann, Maurice Barrès, la Lorraine, la France et l'étranger. Actes du colloque organisé les 19, 20 & 21 janvier 2010 à l'Université Paul Verlaine de Metz (Peter Lang, 2011).

 

 

 

 

 

 

 



Pierre Debray. Une politique pour le XXI° siècle. Une Action Française au service de l'avenir. Edt de Flore, 2019.
Autres ouvrages d'intérêt :


Parution : de Pierre Debray, Une politique pour le XXI° siècle. Une Action Française au service de l'avenir, aux Éditions de Flore (274 pages).
Cet ouvrage est une reprise d'articles de Pierre Debray publiés dans le mensuel « Je Suis Français » courant 1985, sous le titre Une politique pour l'an 2000.
Avec une préface de Philippe Lallement, et une postface de Gérard Leclerc, « Pierre Debray tel que je l'ai connu ». Un maître livre, à lire, à relire, à étudier très sérieusement. Il devrait constituer le fond de tous les cercles d'études de l'A.F. des années à venir.
Antoine Joseph Assaf, Tombeau pour Pierre Boutang. Edt des Cimes, 2019.

Parution : de Antoine Joseph Assaf, Tombeau pour Pierre Boutang, aux Éditions des Cimes (60 pages), illustré avec quatre tableaux inédits d'Antoine Queffurus. Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

Cet ouvrage est premier volume de la Trilogie du Lys, consacrée « au génie si particulier de la France et au symbole éternel de son Lys ».
Antoine J. Assaf est également l'auteur, entre autres ouvrages, de Hommage à Pierre Boutang : Métaphysicien du secret et poète du désir (Paris, éditions François-Xavier de Guibert, 1998), et le concepteur du Dossier "H" Pierre Boutang (Lausanne, L'Âge d'Homme, 2002). Information sur ces ouvrages << ici >>.


Olivier Dard, Christophe Boutin & Frédéric Rouvillois (dir.), Le dictionnaire des populismes, Edt du Cerf, 2019.

Parution : sous la direction de Olivier Dard, Christophe Boutin & Frédéric Rouvillois, Le dictionnaire des populismes, aux Éditions du Cerf (1216 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
Les mêmes auteurs avaient publié, il y a presque deux ans, le Le dictionnaire du conservatisme, chez le même éditeur.

Réédition : de Georges Valois, La Révolution nationale, par les éditions de la Nouvelle Librairie (192 pages).
Première édition en 1924 (Nouvelle Librarie Nationale), réédition augmentée en 1926.

 

 

 

 

 

 

 

 

Olivier Véron, Dans le regard de Pierre Boutang. Babel ou Israël. Edt Les Provinciales, 2020.
À paraître :


À paraître, le 4 janvier 2020 : de Olivier Véron, Dans le regard de Pierre Boutang. Babel ou Israël, aux éditions Les Provinciales (150 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

 

 

Nouvelle Revue Universelle. Pierre Debray est de retour. N°56, 2° trim. 2019.

 

 


Les revues


Parution : Pierre Debray est de retour, n° spécial de La Nouvelle Revue Universelle (2° trimestre 2019). Voir l'article de présentation de Christian Tarente, ci-dessous. Articles de Gérard Leclerc, Philippe Lallement, Axel Tisserand, Michel Michel, Danièle Masson, Olivier Dard, Françoise Lucrot, Alain Vignal, Humerto Cucchetti et Pierre Debray. Commande : 18 € port compris à l'adresse de la N.R.U., ou auprès de la Librairie de Flore.

 


« Je Suis Français »


Après 12 ans de parution, « Le quotidien royaliste sur le net » Lafautearousseau change de formule, reprenant, depuis le 22 juillet, le titre « Je Suis Français », titre d'un mensuel publié de 1977 à 1986 [1].
Tous les dossiers, toutes les archives figurent dans le nouveau site « Je Suis Français ». Information sur ce retour aux sources : http://www.jesuisfrancais.blog/. Page d'accueil du site : http://www.jesuisfrancais.blog/.
Noter que l'ancienne formule de Lafautearousseau continue de paraître, toujours sous la direction de son fondateur.
Nous ne nous permettrons pas de prendre parti dans le débat « Fallait-il changer ou non ? ». Mais un simple avis de lecteur : l'ancien Lafauteàrousseau est beaucoup plus lisible et facile à consulter que Je Suis Français, dont le haut de page est barré d'un large bandeau noir, fort gênant, qui réduit la surface utile de l'écran. Le fond ne diffère que peu : beaucoup d'articles communs, éphémérides identiques.
Cette remarque faite, ne touchant que sur la forme, c'est une grande satisfaction de voir revenir ce titre de « Je Suis Français ». Plus parlant, plus militant, et, disons le avec plaisir, plus provocateur (vu l'époque niaise et molle dans laquelle nous vivons...).
[1] Voir l'histoire de ce mensuel sur le site de "L'A.F.Provence". retour au texte ]


Sur le Net


À lire : de Yves Floucat, Maurras, Maritain et « Le thomisme d'Action française », dans Le Bien Commun, n°9, juillet 2019 (pages 21-24). Téléchargement (payant) du périodique sur le site Le Bien Commun. Réédition numérique de l'article sur le site Action Française.net. Texte mis en ligne le 2 août 2019.

À lire : de Jacques Trémollet de Villiers, La mystique dans la poésie de Charles Maurras, dans Le Bien Commun, n°9, juillet 2019 (pages 26-27). Téléchargement (payant) du périodique sur le site Le Bien Commun.

À lire : de Henri Temple, Il y a 70 ans, Camus préface « L'Enracinement ». Simone Weil reste un remède pour nos sociétés en décomposition, sur le site Causeur.fr. Texte mis en ligne le 19 juillet 2019.

À lire : de José Meidinger, Il aurait eu 100 ans : Michel Déon, ou la Grèce éternelle, sur le site Boulevard Voltaire. Texte mis en ligne le 5 août 2019.

À lire : de Rémi Hugues, Frédéric Amouretti, le « grand frère » de Maurras, sur le site Je Suis Français. Reprend le texte de la Déclaration des jeunes félibres fédéralistes, rédigée par Amouretti et Maurras, lue le 22 février 1892 devant le Félibrige de Paris. Textes mis en ligne du 25 au 28 août 2019.

À lire : de Michèle Tribalat, Un livre dérangeant qui a eu bien peu d'échos : « The demon in democracy. Totalitarian temptations in free societies » de Ryszard Legutko, sur son site Michèle Tribalat.fr. Texte mis en ligne le 26 août 2019.

À lire : de Éric Zemmour, Quand Charles Maurras inspire Emmanuel Macron, dans le Figaro Magazine du 30 août 2019. Édition numérique, Figarovox, mis en ligne le 30 août (réservé aux abonnés). Article repris par Je Suis Français, mis en ligne le 11 septembre 2019.

À lire : de Axel Tisserand, Maurras et la justice, dans Le Bien Commun, n°10, septembre 2019 (pages 24-25). Téléchargement (payant) du périodique sur le site Le Bien Commun.

À lire : de Christian Tarente, Pierre Debray, un « passeur » considérable, dans Politique Magazine, n°183, septembre 2019 (pages 14-15). Réédition numérique sur le site Politique Magazine. Cet article est une présentation du numéro spécial de La Nouvelle Revue Universelle consacré à Pierre Debray (cf ci-dessus).

À lire : la nouvelle rubrique Stratégie, par Germain Philippe, sur le site Action Française.net : 1. L'avenir est monarchique (13 septembre 2019), 2. À l'origine de la stratégie royaliste (20 septembre), 3. Dictateur et république (27 septembre), 4. Préparer la relève (04 octobre), 5. Changer les mentalités (11 octobre), 6. L'homme providentiel (18 octobre), 7. Les stratégies écartées (25 octobre), 8. Divergences fantasmées (01 novembre), 9. Les divergences réelles (08 novembre), 10. Socle historique (15 novembre), 11. Monarchie populaire (22 novembre), 12. Conservateurs et populistes (29 novembre), 13. Complotisme républicain (06 décembre), 14. Aventure et antisémitisme (13 décembre) (à suivre... À ce jour, la publication de cette série se poursuit).

À lire : de Catonéo, In Sir Winston we trust !, sur le site Royal Artillerie, mis en ligne le 14 août 2019, reproposé le 30 septembre.

À lire : Pour réintégrer Maurras dans le paysage politique français : réponse à quatre reproches. Sur le site Lafautearousseau : Présentation (01 octobre 2019), 1. L'anti-républicanisme (02 octobre), 2. Le Nationalisme (03 octobre), 3. L'antisémitisme (04 octobre) & 4. Le soutien à Vichy (05 octobre). Repris, augmenté, sous le titre Maurras dans le débat public : Pour en finir avec le temps où les Français ne s'aimaient pas, dans Je Suis Français, le 09 octobre.

À lire : entretien de Gérard Leclerc avec Charles du Geai, Le legs d'Action française, dans Le Bien Commun, n°11, octobre 2019 (pages 26-27). Téléchargement (payant) du périodique sur le site Le Bien Commun. Réédition numérique de l'article sur le site Lafautearousseau. Texte mis en ligne le 20 octobre 2019. Voir ci-dessous pour une conférence de Gérard Leclerc portant le même titre.

À lire : entretien de Yoram Hazony avec Paul Sugy, dans le Figaro magazine du 21 décembre 2018 : Les nouveaux universalistes vouent aux gémonies l'indépendance nationale. Entretien repris par le site Je Suis Français, le 02 octobre 2019. Yoram Hazony enseigne la philosophie et la théologie à l'Université de Jérusalem. Il est l'auteur, entre autres ouvrages, de The Virtue of Nationalism (éditions Basic Books, septembre 2018).

À lire : À la découverte de l'homme Maurras Sur le site Lafautearousseau : 1. D'où viennent les Maurras ? (08 octobre 2019), 2. En haute-Provence, le hameau Les Maurras (09 octobre), 3. Il y a bien longtemps, bien avant l'actuelle maison de Martigues (10 octobre), 4. Les changements du lieu, d'hier à aujourd'hui (11 octobre), 5. L'Eglise de Ferrières, le "quartier" de Maurras, raconte la création de Martigues (14 octobre), 6. Belle maison des XVIIème et XVIIIème siècles, d'où le père est parti trop tôt (15 octobre), 7. La tragédie personnelle d'un destin contrarié (16 octobre), 8. Un épisode révélateur de l'enfance heureuse (17 octobre), 9. Deux des "trente beautés de Martigues" (18 octobre), 10. Dans le quartier de l'Île, la maison natale de Maurras (21 octobre), 11. Le "jardin", le "pavillon carré" et l'enfant (1) (22 octobre), 12. Le "jardin", le "pavillon carré" et l'enfant" (2) (23 octobre)... Récapitulatif de tous les articles de cette série, depuis le début jusqu'au 8 décembre, sur la page "Tous les articles parus sur lafautearousseau depuis le début de notre campagne". À ce jour, la publication de cette série se poursuit. À suivre, donc....

À lire : de Nathan Pinkoski, chercheur au St. Michael's College - Université de Toronto, The revenge of Maurras, article dont la conclusion est claire : « It requires reading Maurras ». Publié dans le numéro de novembre 2019 du mensuel américain First Things, et sur le site de ce même mensuel << ici >>. Réédition numérique de cet article, avec une traduction en français « par logiciel », faite dans l'urgence, sur le site Lafautearousseau. Texte mis en ligne le 25 octobre 2019. Puis une enrichissante présentation et une « bonne » traduction (par Marc Vergier) dans Je Suis Français, le 25 novembre.

À lire : de Jean-Philippe Chauvin, L'exigence de justice sociale, souci royal ?, sur le site J.-P. Chauvin.fr. Texte mis en ligne le 28 octobre 2019.

À voir : un entretien avec Pierre de Meuse, La contre-révolution : genèse et postérité, au Cercle Henri Lagrange. Sur le site Youtube. Vidéo mise en ligne le 15 novembre 2019, durée 1h 40min 30sec. Pierre de Meuse est l'auteur du très récent ouvrage Idées et doctrines de la Contre-révolution (Éditions D.M.M., 2019).

À voir : une conférence de Gérard Leclerc, Le legs de l'Action Française, présentée le 16 novembre en soirée à Marseille, suite à un hommage rendu à Charles Maurras, l'après-midi, sur sa tombe à Roquevaire, pour le 67° anniversaire de sa mort. Sur le site Je Suis Français ou sur la page de l'Union Royaliste Provençale sur Vimeo. Vidéo mise en ligne le 18 novembre 2019, durée 44min. Cette conférence reprend, augmentée et commentée, la trame de l'entretien de Gérard Leclerc avec Charles du Geai, dans Le Bien Commun, en octobre 2019. Voir ci-dessus.

À lire : sur le site AF Provence, une excellente nouvelle, reprise du quotidien régional La Provence : « la Maison de Maurras », à Martigues, va être restaurée et sera ensuite ouverte aux historiens. Texte mis en ligne le 27 novembre 2019. Quelques informations complémentaires sur le site Je Suis Français, les 28 et 29 novembre.

À lire : une série d’articles de Michel Michel, sous le titre de Je suis royaliste mais je me soigne, sur le site Action Française.net : 1. Royalisme ontologique ou idéologie royaliste ? (27 septembre 2019), 2. L’Action fédère, l'exacerbation des sensibilités divise (04 décembre), 3. C'est au gâteau qu’on juge le pâtissier (11 décembre), 4 (et fin). De la dérive éthique au Prince à la carte (18 décembre). Noter que ces articles sont repris par le site Je Suis Français, deux jours plus tard.

À voir : le n°25 de l'émission "Les idées à l'endroit" de "TV Libertés", dans laquelle Alain de Benoist reçoit Antoine Assaf, Rémi Soulié, Jean-Luc Pinson & Emmanuel Boutang, pour Alain de Benoist versus Pierre Boutang. Sur le site de T.V. Libertés. Vidéo mise en ligne le 05 décembre 2019. Voir un article de présentation de cette émission, par Gérard Boulogne, sur le site guadeloupéen Le Scrutateur, le 06 décembre.

À voir : une vidéo d'une conférence de Pierre de Meuse, le 6 décembre 2019 à Marseille, sur le thème Idée et doctrine de la Contre Révolution. Sur la page de l'Union Royaliste Provençale de "Vimeo". Vidéo mise en ligne le 07 décembre 2019, durée 1h 24min.

À lire : de Catonéo, Démocratie directe avec Rory Stewart, sur le site Royal Artillerie, mis en ligne le 09 décembre 2019.



« Aspirez » vos sites préférés...

Développer un site internet s'apparente parfois à construire sur du sable. Tout site peut disparaître du jour au lendemain : censure gouvernementale, censure judiciaire, disparition de l'administrateur, pressions sur l'hébergeur, rachat ou fermeture de cet hébergeur, piratage... Les raisons ne manquent pas.
Nous avons d'ailleurs ouvert un second site, Les Vergers sur la Mer, pour re-mettre en ligne des textes de Charles Maurras édités par des sites aujourd'hui fermés !
En outre, pour visiter un site, il faut, par définition, disposer d'une connexion internet. Ce qui n'est pas possible partout.
Une solution à ces deux problèmes ? L'« aspiration » de sites, autrement dit le transfert de ces sites directement sur votre ordinateur, ce qui permettra leur consultation hors connexion, et ce qui permettra de les conserver « au-cas-ou »...
Comment faire ? Rien de plus simple : télécharger un logiciel type « HTTrack Website Copier », par exemple. Existe pour Windows (WinHTTrack) et Linux (WebHTTrack). Ensuite, après installation, puis ouverture du logiciel, démarrer simplement en donnant un nom au projet, choisir l'emplacement où stocker le site à aspirer, entrer l'adresse de ce site, et lancer le chargement. Bien sûr, s'il s'agit d'un site d'information à parution quotidienne, l'aspiration sera (très) longue, et la place prise sur le disque dur sera (fort) volumineuse. Mais ceci fait, les mises à jour régulières seront relativement rapides (le logiciel détecte lui-même si le site est déjà chargé, et s'il s'agit donc simplement d'une mise à jour ou d'une reprise d'un chargement interrompu). Pour un site comme le notre, l'opération sera beaucoup plus rapide, et quatre à six mises à jour par an seront largement suffisantes.
Ainsi fait, le chercheur, l'étudiant, le militant... disposera de nos bibliographies, à jour, sur son ordinateur, en tout temps, en tout lieu.

Ce document est édité sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale
Partage dans les mëmes conditions - 3.0. non transposé (cc-by-nc-sa 3.0).