Charles Maurras  Martigues
Conditions d'utilisation Pages éditées Plan du site Éditeurs et diffuseurs Nous contacter Liens

Dernières mises à jour de la "Bibliographie critique sur Charles Maurras"

Les deux dernières pages de la "Bibliographie critique sur Charles Maurras et l'Action Française" (auteurs, de K à P ; et de Q à Z) ont été mises à jours, ce qui, par ricochet, a entraîné une révision des deux premières pages.

L'ensemble de cette section est donc pleinement opérationnelle : beaucoup de nouvelles reproductions numériques d'ouvrages anciens (Hugues Rebell, Ernest Renan, Achille Ségard, Georges Sorel, Hippolyte Taine, Albert Thibaudet, Pierre Varillon...) , et en conséquence beaucoup de nouveaux reprints à la demande de ces mêmes auteurs, quelques rééditions numériques d'ouvrages récemment épuisés (Gustave Thibon, Jean-Marc Varaut...), des "œuvres complètes" numériques (pour une fois) intelligemment faites (Simone Weil), de nouvelles éditions et des rééditions 'papier'...

Quelques surprises très sympathiques, comme la réédition de l'intégralité de l'œuvre de Rivarol en 'Bouquin' (voir le "vient de paraître", ci-dessous), ce qui vient combler un vide dommageable, aucune Œuvre complète de cet auteur n'ayant été éditée jusque-là (la collection portant ce titre, éditée en 1808, rééditée en 1968, n'en était pas vraiment une).

En ce qui concerne les reprints "à la demande", on assiste à une inflation difficilement gérable. Les grands sites d'archives numériques proposent de nombreuses éditions du même titre, voire de très nombreuses versions de la même édition. Rien de surprenant, un organisme d'archivage n'ayant pas à épurer ce qu'on lui confie, mais devant simplement l'organiser afin de le proposer aux lecteurs (voir, par exemple, "Essai sur le principe générateur des constitutions politiques..." de Joseph de Maistre, dont Gallica-BNF propose 16 éditions différentes ; ou "Les Soirées de Saint-Pétersbourg", du même auteur, dont Internet-Archive propose 13 éditions). Mais il appartient ensuite à l'éditeur puisant dans ces cyberbibliothèques de faire un choix parmi ces éditions ; ce qu'ils ne font pas, récupérant bêtement tous les ouvrages numériques proposés, à partir du moment où le téléchargement est gratuit. Leurs catalogues deviennent ainsi illisibles, d'autant qu'ils souffrent pour la plupart d'un sérieux déficit en informations (origine de l'ouvrage, édition reproduite...). Ce qui démontre bien la totale ignorance de ces 'éditeurs' envers les auteurs et les œuvres qu'ils publient. Et ne jetons pas la pierre aux éditeurs indiens (boulimiques, il est vrai...), les français font presque aussi bien (voir, ici aussi, "Essai sur le principe générateur des constitutions politiques..." du même Joseph de Maistre).

Pour les "aperçus" et autres "consultations partielles" d'ouvrages, nous avons supprimés tous les 'boutons' de type "Aperçu Google", "Amazon feuilletez", "Consultation Numilog"... des ouvrages en édition numérique, puisqu'il y a désormais systématiquement une possibilité de consultation partielle sur le site de l'éditeur ou du diffuseur de cette édition numérique. Inutile, donc, de surcharger les pages. 'Boutons' qui, par contre, restent en place pour les ouvrages en édition 'papier'.

Les bibliographies de/sur Léon de Montesquiou et Léon Daudet ont aussi été mises à jour. Celle de Jacques Bainville n'a bénéficié que de quelques corrections mineures (modification de liens obsolètes).

Pour terminer, une petite information sur notre deuxième site, "Les vergers sur la mer", qui vient de s'enrichir d'une nouvelle page. Le mensuel "Les épées" avait cessé de paraître en 2009, mais son site internet (avec ses archives) était resté consultable jusqu'à la fin 2015. Comme ce site n'a pas été sauvegardé dans "Internet archive", et comme il semble aujourd'hui évident que sa fermeture est définitive, nous avons donc ouvert la page "Les épées.fr" dans "Les vergers sur la mer". Pour l'instant, un seul texte est présenté (l'entretien de Gilbert Comte avec Tony Kunter : "Repenser l'Action Française au XXI° siècle"), mais d'autres seront mis en ligne très prochainement.

Prochaine étape : la refonte complète de la bibliographie de/sur Jacques Bainville, jusque-là négligée.

Bonne lecture.


Brian McLeóghann.

Le 18 avril 2016.



Nota : certains lecteurs résidant aux USA nous ont fait part de ce qu'ils pensaient être des erreurs dans les liens "Google" de notre site. Il n'en est rien, un résident français 'cliquant' sur un "Aperçu Google" ouvrira bien une page avec cet aperçu, mais le résident américain ouvrira un simple descriptif d'ouvrage. De même, un Français 'cliquant' sur un lien "Google play" ouvrira une page de cet éditeur proposant un ouvrage numérique, un lecteur américain tombera sur une page d'erreur. Google jongle pour ne pas se mettre en infraction (autant vis à vis des lois relatives aux droits d'auteurs ou au copyright, que des accords passés avec les éditeurs), et propose des prestations différentes selon les pays. Ainsi, la même adresse ouvre des pages différentes selon la résidence (adresse IP) du demandeur. Nous avons rédigé ce site au profit des lecteurs français, à priori les plus nombreux à être intéressés par l'œuvre de Charles Maurras.


La citation du mois : "Les intellectuels révolutionnaires ont la mission historique d'inventer le vocabulaire et les thèmes de la prochaine tyrannie". Nicolás Gómez-Dávila.


Lire : de Jean-Philippe Chauvin, Lettre ouverte aux royalistes qui veulent la Monarchie, sur le site "Nouvelle chouannerie" ou sur le blog de "Jean-Philippe Chauvin".

Vient de paraître : de Maxence Caron, L’art de l'insolence : Rivarol, Chamfort, Vauvenargues. Aux éditions Robert Laffont, collection "Bouquins", 2016, 1536 pages. Préface de Chantal Delsol. Cet ouvrage restitue "l’intégrité et l’intégralité des ouvrages et des pages de Rivarol", ainsi que l'essentiel de l’œuvre de Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort et de Luc de Vauvenargues. Présentation de l'éditeur et présentation sur le site de Maxence Caron.

Vient de paraître : de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, On a tué le fils Daudet. Aux éditions Godefroy-de-Bouillon, 2016. 270 pages. L'auteur est un ancien Officier de Gendarmerie, diplômé de criminologie et de criminalistique. Présentation de l'éditeur ('cliquer' ensuite sur la couverture de l'ouvrage).

Information : Les ouvrages (reprints), édités par les Universités de Californie, du Michigan et de Toronto, nombreux à être cités dans nos bibliographies, sont toujours absents des sites Amazon.fr (francophone) et Amazon.ca (anglophone), mais sont de nouveau en vente sur le site Amazon.com (anglophone, mais la commande sur ce site est possible depuis la France). Par contre, le site HP BookPrep, sur lequel on pouvait consulter ces ouvrages, est toujours en sommeil (nous conservons tout de même, pour l'instant, nos liens vers ce dernier site).

Information : BNF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France, avait lancé, fin 2014, "BnF collection ebooks", collection de livres numériques de qualité publiés au format ePub.
Ces ouvrages, tous issus du fond de la B.N.F. et libres de droit, sont téléchargeables, non gratuitement sur Gallica comme on pouvait l'espérer, mais contre paiement sur divers sites de vente en ligne (Amazon, FNAC, Kobo, Chapitre.com, 7switch...), et sont le plus souvent “protégés” par DRM.
Outre le titre de la collection, "BnF collection ebooks", en anglais dans le texte (on croyait la B.N.F. placée sous la tutelle du ministre de la Culture ?), on appréciera aussi de voir un ouvrage appartenant à la collectivité et numérisé aux frais du contribuable, se retrouver sur des sites de vente en ligne commerciaux, et vendus (à prix raisonnable, tout de même) le plus souvent avec une protection contre la copie !
Quelques auteurs nous intéressant commencent à apparaître dans cette collection, comme Léon Bloy, Auguste Comte, Pierre-Joseph Proudhon et Ernest Renan. Noter que le catalogue officiel de "BNF collection ebooks" n'est pas à jour, et que pour trouver un ouvrage numérisé de cette collection, mieux vaut aller directement sur le site d'un diffuseur.


Ce document est édité sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale
Partage dans les mêmes conditions - 3.0. non transposé (cc-by-nc-sa 3.0.)